63 – Aout 1997 – Les Yechivoth sous la Renaissance

EDITORIAL :

Le présent numéro est placé sous le signe de la diversité et en même temps de la continuité, puisque le quatrième volet du dossier «Yechiva» paraît ici. Cette fois-ci, c’est la riche période de la Renaissance qui fait l’objet de notre étude. Nous parlerons de diverses communautés juives de par le monde à cette époque : en Autriche et en Italie, en Erets Israël et à Salonique. Par contre, nous avons délibérément laissé de côté (outre Amsterdam — par manque de place), la Pologne et la Lituanie, qui nécessitent une étude en soi -que nous aborderons, si D. veut, dans le prochain numéro.
Ce numéro comporte par ailleurs une variété d’autres sujets, de quoi satisfaire les goûts de tous les lecteurs. Pêle-mêle, citons un article consacré à une communauté en plein développement, dans le sud de la France, ainsi qu’à un sympathique organisme à Villeurbanne ; un autre discutant de la cacherouth et de ses difficultés ainsi qu’un texte dévoilant de surprenantes nouvelles d’un mouvement de techouva amorcé en erets Israël depuis quelques temps dans une partie impressionnante de la population juive.

 

Logo de Kountrass

 

Ce qui semblait hier encore de la science-fiction a eu lieu : l’homme est arrivé, par l’intermédiaire du robot, sur Mars. On y cherche quelques traces de vie organique. Est-ce à dire que la vie sur cette planète est possible ? Les scientifiques en discutent, tandis que, déjà, les médias, tels notre confrère “Actu J.” extrapolent et se demandent si la Tora n’est pas remise en question par ces “découvertes”… Pour l’instant, nul n’a rencontré les hommes verts habitant la planète Mars. Et même si cette rencontre est imminente, nous ne voyons pas en quoi la vérité de la Tora en est compromise : la Tora a été donnée au peuple juif, et à nul autre peuple et le fait qu’il y ait des traces de vie sur telle ou telle planète n’y change rien. La seule question qui risque de se poser par la découverte d’êtres vivants sur Mars ou sur la Lune concerne le statut de ces créatures, qui, sans doute, ne descendent pas d’Adam et d’Eve. Mais, de grâce, attendons d’en avoir rencontré !

Rav H. Kahn

OU

10.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Non classé

Vers le Haut