47 – Juillet 1994 – Le Cha’atnez

EDITORIAL :

Le domaine du chaatnez, un des interdits les moins connus et les moins compris de la Tora, alors qu’il concerne un aspect tout à fait quotidien de la vie humaine, l’habillement. Obligation impor-
tante, dont nous ferons un tour d’horizon dans le dossier ci-inclus. Peut-être le choix d’un tel sujet surprendra- t-il certains, à l’heure où le débat sur laïcité et orthodoxie est plus brûlant que jamais, tant en France qu’en Erets Israël ! Justement, nous te- nons à prouver – et c’est notre vocation depuis le premier numéro de Kountrass – que le monde de la Tora ne prône pas un intégrisme farouche mais bien le respect absolu de cette Tora donnée il y a près de 4 000 ans au mont Sinaï, reçue par le peuple juif dans son ensemble, puis transmise au cours des générations. Nous voulons qu’elle soit observée, telle que nos Maîtres nous l’ont décrite et commentée, telle que nos penseurs et nos kabbalistes nous l’ont expliquée et révélée. Elle exige de nous attention et étude, non point violence et sauvagerie. Il s’agit aussi pour nous de rappeler que le judaïsme s’est toujours défini comme orthodoxe, depuis les prophètes, en passant par la Michna et la Guemara, par les Gueonim et les Richonim, unité que l’éclatement du savoir humain lors de la Renaissance n’a en rien altéré. Si les uns ont gardé le cap sur une interprétation talmudiste classique de la loi, si les autres ont choisi de pratiquer la Tora dans l’esprit de la ‘hassidouth, et si d’autres encore se sont imprégnés des idées de la Kabbala, tous ont respecté au pied de la lettre la Tora telle qu’elle a été donnée par notre Maître Moché.

 

Logo de Kountrass

 

Ce n’est qu’au moment où les murs des ghettos sont tombés, que tout cela a changé. L’émancipation des Juifs, encouragée par des penseurs juifs tels que Mendelsohn, a transformé notre peuple, inversant les proportions : jusque là, 90 % de Juifs étaient religieux, or au milieu du XXe siècle, à l’aube de la Choa, la plupart des Juifs peuvent être définis comme non respectueux de la Tora. C’est ainsi sans doute qu’a pu naître la thèse surprenante selon laquelle le peuple juif aurait toujours été un peuple de “laïcs”, et non un “peuple de prêtres” ! Celui pour lequel l’histoire du peuple juif n’a pas de secrets, celui pour lequel la Halakha et la philosophie juive sont affaire entendue, une telle conception est éminemment absurde Le lecteur aura donc compris que l’importance de ce dossier dépasse de loin la simple information technique : il y sera question de Halakha et de pensée juive, depuis les sources sinaïques ; grâce à l’enquête effectuée sur le terrain même, le lecteur découvrira l’existence d’un laboratoire de vérification du chaatnez à Paris et rencontrera un rabbin français, chargé de la formation professionnelle continue dans le domaine du… cha’atnez! Le Judaïsme a été très violemment frappé par la disparition de deux grands dirigeants, le rabbi Mena’hem Mendel Schneersohn z. ts. /., ainsi que le rabbi de Zanz, rabbi Yekoutiel Halberstam z. ts. /., personnalités qui ont marqué leur génération par leurs grandes réalisations. La période qui se situe entre le | 7 tamouz et le 9 av nous a inspiré quelques réflexions, tandis que les changements à la municipalité de Jérusa- lem ont suscité une interview du vice-maire, le rav Ouri Lopoliansky.

Rav H. Kahn

ou

10.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Non classé

Vers le Haut