237 – Novembre 2020 – Teroumoth Ou-ma’assroth, Impots directs dans la loi toranique

EDITORIAL :

QUELQUE CHOSE SE DEGRADE AU NIVEAU DU POUVOIR!                                                                                                                                                                            Ce qui nous semble important de souligner dans les elections americaines, c’est justement le manque de conclusion claire qui en ressort : tout se passe comme si le systeme politique actuel etait arrive a sa fin, et ne permet plus a la plus importante democratie du monde, les Etats Unis d’Amerique, d’arriver a fonctionner de maniere claire, ordonnee et logique. Cela a-t-il jamais ete le cas ? II est plus que probable du reste que ce sentiment va rester present par la suite, les uns comme les autres pensant que l’autre parti a usurpe le pouvoir, et al lez savoir vers quel les manifestations virulentes et terrifiantes une telle impression va encore nous conduire.
C’est surprenant : cela ne va pas mieux en Erets Israel ! Le systeme democratique, ici egalement, ne parvient plus a mettre en place un gouvernement accepte par tous, et meme si au bout de trois tours d’election sans resultat clair les deux groupes principaux ont decide de s’unir pour la bonne cause, le resultat s’est avere etre desastreux ! Revenir aux urnes ?Cela va-t-il servir a quelque chose? Les critiques que Ion entend en France face au president Macron laissent egalement l’impression d’un echec du meme ordre quant a la validite du pouvoir, qui ne parvient plus a controler la communaute musulmane de ce pays, laquelle semble pouvoir rapidement dominer la scene politique egalement, en tout cas par le bas, en s’emparant de plus de plus de quartiers qu’elle ferme et rend inaccessibles aux autres… Que se passe-t-il ? Peut-etre faut-il se tourner vers nos sources, afin de comprendre effectivement la nature de cette degradation qui ne peut que frapper tout observateur. Nous avons toute une Michna, plus que connue, qui decrit la periode de la venue du Machia’h (fin du traite Sota) : elle parle de l’augmentation de l’insolence, des prix qui ne cessent de monter, du pouvoir qui se transforme en quelque chose de pervers, de l’intelligence des sages qui perd de son interet, de l’ecoeurement du public face a des gens craignant de fauter, de la disparition de la verite, du fait que les jeunes se moquent des vieux et que ceux-ci soient obliges de ceder la place devant les nouveaux, entre autres phenomenes prouvant une degradation des structures de la societe. La Michna termine cette description en une phrase definitive : “Sur qui pouvons-nous encore faire reposer notre espoir ?Sur notre Pere Qui est aux cieux”. Ceci est reellement la seule base qui reste solide de nos jours, quand, en plus, une importante partie des composantes de notre apparente securite s’est effondree avec l’arrivee du virus.

 

Logo de Kountrass

 

Rav Wolbe (Ale Chour) insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas de la description dune degradation ponctuelle qui se fera jour, mais d’un effondrement total des reperes, tant dans le domaine de la vie politique, sociale, econo-mique, familiale, que morale et philosophique. “II est remarquable de constater, ajoute rav Wolbe, que nos Sages ont percu voici plusieurs millenaires, avec une telle clarte, des phenomenes qui se deroulent a nos yeux selon toutes les lignes qu’ils ont tracees”. Le Ramban, ajoutait par ailleurs ce grand maitre, insiste sur le fait que le passage entre chaque jour de la Creation – face auxquels se sont deroules les millenaires du monde, six en tout, selon notre Tradition – se produit non point de maniere abrupte, mais a chaque foil on passe du jour a la nuit, avec une periode de crepuscule ou les donnees du jour perdent de leur acuite, et celles de la nuit arrivent, avec leur obscurite latente. Comme si I’on avait besoin de ressentir que les reperes d’avant sont en train de perdre de leur importance et cessent de fonctionner, afin que Ion parvienne a prendre conscience du fait que Ion passe dans une nouvelle periode, ou d’autres valeurs vont avoir cours. Ne serait-ce pas ce que nous vivons actuellement ? Mais, conclut rav Wolbe, “Celui Qui a prevu le deroulement des generations des le depart est egalement proche de notre generation, et, au contraire, dit le prophete IsaIe (Yechaya’hou 41,4) : ‘Qui a fait, qui a execute tout cela ? Celui Qui, des le commencement, appel le les generations [A etre], Moi, l’Eternel, Qui suis le Premier et demeure encore avec les derniers’. On peut ressentir en cette periode de venue du Machia’h une presence divine et une attention tres speciale envers nous !” – I’ Eternel annonce etre present en effet avec les derniers egalement. A nous de savoir en profiter et de conserver notre equilibre malgre ces profondes perturbations.

 

Rav H. Kahn

 

OU

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Non classé

Vers le Haut