Yechiva

63 – Aout 1997 – Les Yechivoth sous la Renaissance

EDITORIAL :

Le présent numéro est placé sous le signe de la diversité et en même temps de la continuité, puisque le quatrième volet du dossier «Yechiva» paraît ici. Cette fois-ci, c’est la riche période de la Renaissance qui fait l’objet de notre étude. Nous parlerons de diverses communautés juives de par le monde à cette époque : en Autriche et en Italie, en Erets Israël et à Salonique. Par contre, nous avons délibérément laissé de côté (outre Amsterdam — par manque de place), la Pologne et la Lituanie, qui nécessitent une étude en soi -que nous aborderons, si D. veut, dans le prochain numéro.
Ce numéro comporte par ailleurs une variété d’autres sujets, de quoi satisfaire les goûts de tous les lecteurs. Pêle-mêle, citons un article consacré à une communauté en plein développement, dans le sud de la France, ainsi qu’à un sympathique organisme à Villeurbanne ; un autre discutant de la cacherouth et de ses difficultés ainsi qu’un texte dévoilant de surprenantes nouvelles d’un mouvement de techouva amorcé en erets Israël depuis quelques temps dans une partie impressionnante de la population juive.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

59 – Juillet 1996 – La Yechiva

EDITORIAL :

Ce numéro de Kountrass vous parvient pendant les fêtes, à l’heure où l’ensemble du peuple juif élève sa prière et forme des voeux pour être inscrit dans le Livre de la Vie — et nous souhaitons à tous nos lecteurs qu’il en soit ainsi pour eux.
Dans la présente parution, nous publions le premier pan du dossier consacré à “La Yechiva”. Bien sûr, ce thème nous sert de prétexte pour retracer l’histoire d’un phénomène sans pareil : le développement de la Tora orale. En effet, c’est dans l’enceinte de la “Yechiva” que l’interprétation de la Tora écrite s’est structurée et les textes ainsi générés constitueront désormais la matière étudiée dans toutes les futures Yechivath à travers le temps et l’espace. Nous avons donc consacré de longues pages à l’histoire de la formation de la Michna, puis de la Guemara, tant celle rédigée à Jérusalem que celle de Babylonie, — sans oublier l’ancien et vénérable Beth haimidrach de Chem et ‘Ever. Un chapitre est également consacré à la période où la prophétie existait encore dans le peuple d’Israël, et où par conséquent des questions d’interprétation des textes pouvaient être résolues par un recours au prophète, avec les problèmes que cette intervention soulève.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

62 – Fevrier 1997 – Les Richonim

EDITORIAL :

Le présent numéro de Kountrass reprend le dossier “La Yechiva” abandonné dans la précédente parution : nous avons pensé en effet que notre revue ne pouvait pas laisser passer l’année 1996, triste 900ème anniversaire du début des Croisades, sans lui consacrer un numéro spécial. Et il est vrai que ce sujet touchait la période que nous voulons traiter ici, celui du Judaïsme durant le Moyen Age. La période des Richonim est une période essentielle dans l’évolution de l’étude des Yechivoth : si les temps de construction de la Guemara forment la trame essentielle de l’étude, si les Gueonim la complètent et lui donnent sa structure, celle des Richonim en donne les clefs indispensables ! Rachi et les sages français ont créé l’appareillage indispensable à la compréhension du texte, et les sages espagnols ont amené l’étudiant en Talmud à en saisir la dimension extrême. Bien sûr, la Yechiva en tant qu’institution a également fonctionné durant cette période, mais en catimini : les jeunes se regroupaient autour du rav, et habitaient simplement chez lui, comme nous le verrons dans un article consacré à ce sujet. La “grande” Yechiva ne commence que plus tard, en réalité à la fin du XVIllème siècle, sujet que nous avons dû laisser aux prochains numéros.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

79 – Juillet 2000 – En du rav Philippe kohn zatsal

EDITORIAL :

Le présent numéro est consacré au rav Ya’aqov Philippe Kohn zatsal.
La disparition de l’un des piliers du judaïsme français et du chef de l’une des grandes familles de nos communautés imposait un tel hommage, que KOUNTRASS se devait de faire partager. Ainsi que le lecteur pourra le découvrir dans nos colonnes, nous avons beaucoup à apprendre du rav Kohn : à la fois bâtisseur-né, éducateur hors pair et homme de Tora, il s’est attaché, partout où il a vécu, à créer des cercles d’étude et des structures d’enseignement, sachant accorder à autrui une attention vigilante et un soin de tous les instants.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

68 – Juin 1998 – 50 ans d’Etat : vers la Techouva ?

Editorial

Cinquante ans se sont écoulés depuis la déclaration d’indépendance de
l’Etat d’Israël, le 5 lyar 5708. Ce jour a représenté un grand espoir pour le peuple juif, tout en suscitant des inquiétudes au sein du judaïsme orthodoxe qui assistait à la création d’un Etat moderne, aux structures laïques. Un article dans le présent numéro recense les efforts fournis par les députés et
représentants des partis religieux pour préserver le caractère juif de la nation,
depuis lors -et jusqu’à ce jour.
Cependant, en l’espace de ces quelques décennies, les pions ont été déplacés, et l’échiquier actuel de la société israélienne est constitué d’une toute autre
manière. Certains le redoutent, d’autres s’en réjouissent, mais il est en tout cas probable que !’Israël de demain change complètement d’orientation, quand la
majorité y sera religieuse. Entre-temps, une lutte formidable est en train de se
jouer, opposant les dirigeants et fondateurs d’hier aux communautés orthodoxes, tous les media étant de la partie. Un article de ce présent dossier tentera
d’expliquer les craintes de l’élite israélienne ; dans une interview, un porte-parole de la communauté orthodoxe nous révélera comment il envisage l’avenir ; un
troisième texte dévoilera la manière de fonctionner des nouvelles radios pirates – ces vecteurs ultra-performants qui contribuent au rapprochement du grand public à la Tora. Bien sûr, le problème épineux de l’enrôlement des jeunes orthodoxes à l’armée ne sera pas négligé, puisqu’il constitue une des pierres d’achoppement
dans les débats entre religieux et laïcs en Erets Israël.

Logo de Kountrass

 

En lire plus

67 – Avril 1998 – La Guerre de Gog et Magog

Editorial

De nombreux autres versets dans les textes bibli­ques font allusion à ces événements hors du com­mun. Quand le verset dit «Toutes les Nations m’en­cerclent» (Psaumes 118,10), Rachi explique que c’est lors de la guerre de Gog et de Magog que toutes les Nations viendront assié­ger le peuple juif. Un autre verset (id. 99,1) par­le des «peuples [qui] trem­blent», faisant allusion encore à ce même épisode (On retrouve encore des références à cette guerre dans d’autres textes des prophètes : Yirmiahou!Jé­rémie 30 ; Daniel chap. 11 et 12; Yoël chap. 4; Psau­mes chap. 83 selon le Se­forno).

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut