haskala

82 – Janvier 2001 – Le rav Hirsch zatsal

EDITORIAL :

A l’occasion de la parution du deuxième tome en langue française u commentaire de rav Samson Raphael Hirsch sur le Pentateuque, édité sous l’égide de notre revue, il nous a paru intéressant de consacrer l’essentiel d’un numéro du magazine à cette personnalité marquante du Judaïsme moderne. Comme chef spirituel d’une communauté frappée bien plus profondément que les autres par l’assimilation et flanquée de toutes parts de lieux de culte réformé, rav Hirsch a été probablement la première autorité rabbinique de son siècle à avoir su trouver une réponse adéquate aux interrogations que suscitait l’émancipation. C’est sous sa direction que la communauté d’antan a commencé à reprendre du terrain et qu’elle a entrepris de remonter la pente sur laquelle elle se laissait glisser. Alors que, sur tout le continent européen les communautés juives perdaient de leur influence et que les Juifs cherchaient à se fondre dans leur environnement direct, rav Hirsch a réussi en Allemagne ce que l’on pourrait appeler un coup de maître.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

90- Juin 2002 – L’antisémitisme

EDITORIAL :

Le présent numéro du magazine paraît en une période bien délicate de l’histoire de notre peuple : nous connaissons une vague d’antipathie pour tout ce que nous faisons, telle qu’il est impossible de ne pas nous demander ce qu’attend de nous Hachem en ces moments difficiles. Dans le précédent numéro, nous avions lancé une première réflexion. Il s’agissait de nous interroger sur l’intervention de la Providence en ce bas-monde, pris au niveau individuel. Est-ce que, selon les sources toraniques, Hachem intervient, et à quel point ? Partant de là, la question suivante était de comprendre si l’on pouvait s’attendre à une aide divine dans la vie, et, s’agissant des épreuves qui nous frappent, si l’on pouvait les imputer à une volonté divine nous concernant. C’est là que nous nous étions arrêtés, et c’est à ce point précis que nous pouvons continuer à présent notre enquête : puisque nous parlons de périodes d’épreuve, est-ce que l’on peut les imputer à la Providence divine ? Dans le présent numéro, nous proposons au lecteur une longue analyse sur ce que nous avons nommé « l’alliance » entreprise entre Hachem et Son peuple, le peuple juif.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

97 – Septembre 2003 – La Tseniouth. Les méfaits de la Haskala

EDITORIAL :

Le présent numéro est placé sous le signe de la diversité. La Tseniouth : quel sujet délicat ! Nous avons tenté, dans le dossier que nous consacrons à cet aspect essentiel de la Tora, de répondre aux diverses sensibilités qui peuvent être concernées par cela, divisant en cette occurrence notre travail en deux temps. L’un d’entre eux est consacré aux femmes, l’autre aux hommes, car il nous a semblé que le discours ne pouvait pas être le même selon que l’on s’adresse aux uns ou aux autres. Nous avons également dressé un rapide tableau des grandes lois de la Tora dans ce domaine.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

129 – Décembre 2008 – ” As-tu vu le Saint, béni soit-il, en ces lieux, à tes côtés ? “

EDITORIAL :

Le présent numéro aborde un sujet que nous aurions dû développer depuis longtemps, malgré la difficulté qu’il représente. En effet, depuis la Shoah, une question délicate se pose à l’ensemble du peuple juif : comment comprendre qu’une telle catastrophe ait pu nous frapper ? Des Juifs attachés à leurs sources savent répondre à cette question en rapportant nombre de versets de la Tora : certains d’entre eux parlent déjà d’une période de cet ordre, et l’histoire du peuple juif en a connu effectivement ; d’autres versets nous rappellent que, quelle que soit notre situation, la Main d’Hachem nous soutiendra, et en effet, même durant la Shoah, ce genre de Juifs a su se renforcer dans sa foi, malgré toutes leurs épreuves. Ce n’est donc pas à leur égard que nous avions besoin de rédiger un tel dossier – même s’il est toujours bon de renforcer sa croyance avec des arguments logiques ou convaincants – nous espérons du moins que nous sommes parvenus à en rapporter quelques uns dans le présent dossier. Mais c’est en effet plutôt à l’intention des personnes perturbées par la question de savoir comment conjuguer une foi totale dans la présence et l’action incessante de l’Eternel dans le monde et des périodes de haute détresse dans lesquelles notre peuple peut être plongé que nous avons voulu entreprendre le présent dossier.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

229 – Fevrier 2020 – Le judaisme Allemand (2eme partie) Grandeur et Décadence

Le daf hayomi

Rav Méir Shapira n’a pas seulement lancé le Daf haYomi. Il est également le fondateur de la Yechivath ‘Hakhmé Lublin, laquelle institution a eu, en son temps, une influence remarquable sur l’ensemble de la jeunesse dans son pays, la Pologne. Toutefois il est vrai que son initiative de proposer une étude quotidienne d’une feuille (recto-verso) du Chass Bavli en sept et quelques années a remporté un succès inouï. Il a lancé cette idée lors du congrès de l’Agoudath Israël mondiale en 1923, présentant l’intérêt de la chose en ce que tout Juif, où qu’il se trouve dans le monde, apprendra le même jour la même page que les autres, et
pourra immédiatement prendre part à l’étude du Beth haMidrach local. Cette initiative a porté, et le fait que le rabbi de Gour fasse l’étude en public, le jour de Roch haChana de cette année-là, de la première page du cycle a entraîné ses ‘hassidim à sa suite, et à partir de là, un public important, de plus en plus nombreux de cycle
en cycle.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut