feinstein

101 – Mai 2004 – Tora et médecine

EDITORIAL

Il est évident que la médecine a fait dans les temps modernes des progrès fantastiques, qui ont permis à l’humanité d’avancer à pas de géant dans la compréhension des divers systèmes qui régissent le corps humain et de parvenir ainsi à élaborer des soins pour enrayer les maladies qui surviennent. Il serait aberrant de ne pas en prendre conscience ou de ne pas le reconnaître. Le judaïsme orthodoxe vit avec son temps, connaît parfaitement ce domaine et profite entièrement des avantages que cette évolution de la science a pu mettre à la portée des hommes. Du reste, de grands médecins juifs de par le temps, dont la plupart étaient à la fois de grands rabbanim ou des Juifs orthodoxes totalement engagés dans la Tora, étaient fort célèbres pour leur pratique de la médecine. Il suffit de citer le nom du Rambam, rabbi Moché Mamonide, pour illustrer cette réalité, mais il y en a eu beaucoup d’autres dans l’histoire. Le sujet que nous voudrions aborder dans le présent dossier est celui des divergences qui peuvent exister entre la Tora et la Médecine. De fait, la médecine moderne repose naturellement sur certaines conceptions premières qui vont à l’encontre de celles que la Tora enseigne, et il nous a paru important d’apporter quelques éléments de réflexion concernant ces sujets.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

183 – Fevrier 2015 – La Mitswa d’habiter en erets Israel

Avant les élections…

En une période pré-électorale comme celle que nous vivons actuellement en Erets Israël, le simple électeur peut rester plutôt perplexe. Nombre d’entre nous habitent en Erets Israël, et ont droit de vote. Que leur dire ? Leur hésitation est compréhensible : les attaques directes contre les candidats fusent de toutes parts, et ne peuvent que surprendre. On parle des bouteilles consignées de Mme Netanyahou, de voyages de son mari remboursés par plusieurs sources, dont par l’Etat, et le reste à l’avenant. Et ce, juste pour l’actuel Premier ministre. Mais en ce qui concerne, par exemple, tous les partis politiques de gauche réunis, d’autres soupçons planent, dont l’utilisation d’associations créées juste pour le bien de la cause, pour faire campagne contre Netanyahou – “Tout sauf Bibi !” Ces sombres associations semblent même recevoir des financements en provenance du gouvernement américain, au point que des questions à ce sujet aient déjà été posées au président Obama par des sénateurs de son pays… Inutile de préciser qu’une telle pratique va contre la loi en Israël. On a rappelé à cette occasion une conduite du même ordre qui a été adoptée il y a quelques années, avec d’autres associations luttant pour que Baraq soit élu. Le chef du groupe socialiste, Herzog, a préféré user du droit au silence plutôt que de se défendre. Le même sieur Herzog que nous rencontrons actuellement, en effet. On ne peut que s’interroger : où sont passés les vrais problèmes du peuple juif sur sa terre ?

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

21 – Mars 1990 – L’humain au féminin

ORDINATEUR, DIS-MOI, ORDINATEUR: MON SEFER­ TORA EST-IL KASHER ?

La question doit être posée inévitable­ment par les responsables de chaque qehila, chaque communauté: «notre Séf er Tora est­il kacher ?». Car si -‘has we ‘halila !-il ne l’est pas, sa lecture des lundi, jeudi et chabbath n’est pas une qeriath haTora !

TORAH ORDINATEUR
Cela dit, on pourrait penser que le Wa’ad Michmèreth Stam, de Benei Braq, Centre de vérification de sifrei Tora, tefilin et mezou­zoth, s’est livré -‘has we’halila – à une guerre implaq1ble et informatisée contre les rouleaux qui nous sont si chers: il a en effet prononcé un verdict sévère à l’encontre de centaines et de milliers de sifrei Tora, dont
– vous n’en croirez pas vos yeux – soixante dix pour cent ne sont non valables !
C’est justement à l’approche de Pourim que le Wa’ad Michmèreth Stam est le plus surchargé de travail. Deux ordinateurs auxi­liaires durent être lancés à l’attaque, ainsi que la chose avait été publiée dans la presse. Pourquoi Pourim ? Le chabbath précédant cette fête, nous lisons après la parachath­hachavou’a, la section de la semaine, la parachath Zakhor, «Souviens-toi!». C’est en effet une halakha mideOraïta, une loi émanant de la Tora : nous devons nous souvenir de ce que nous a fait ‘ Amaleq alors que nous venions de sortir d’Egypte.

Si nos Sages ont fixé cette lecture juste avant Pourim, c’est parce que Haman, le «héros» de la fête, est un descendant de ‘Amaleq, autrement dit une réédition de ‘Amaleq, à jamais lié à Israël par la haine implacable et exterminatrice qu’il lui voue.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

11 – Juillet 1988 – Rabbi Yossef Karo et le choul’han ‘Aroukh

Kountrass 11

Rabbi Yossef Karo, auteur du Choul’han ‘Aroukh.

Le peuple d’Israël fête cette année le cinq centième anniversaire de la naissance de rabbi Yossef Karo, auteur du Choul’han ‘Aroukh. Kountrass propose donc à ses lecteurs, dans ce numéro onze, un dossier consacré à celui qui constitue sans aucun doute l’une des plus passionnantes figures de l’histoire juive . Il fallait bien sûr éclairer le contexte historique : le “guérouch” ( expulsion ) d’Espagne et ses conséquences; Salonique, la grande métropole juive de Grèce qui dominait l’époque par l’intensité et la diversité de la vie juive qui y régnait ; T sfath en Galilée qui, par un extraordinaire rassemblement en son sein des plus grands ‘hakhamim de la génération, connut un singulier “état de grâce”. Mais il convenait aussi et surtout d’expliquer le sens et les raisons de la “controverse” dans la Halakha ou la signification profonde de l’œuvre “bicéphale” qu’est le Choul’han ‘Aroukh, composé des lois codifiées par le rav Karo comme des “additions” du rav Isserlès (cf . article du rav Hutner z.ts.l . ).
Vous pourrez aussi réfléchir avec Mme Becker, une enseignante de New York, sur les façons de “préparer Chabbath dans la joie ” ; ou considérer les mille et une manières dont se manifeste la solidarité juive, à travers cette institution traditionnelle de “générosité et bienfaisance” qu’est le ” guema’h “.
Tich’a beav approche enfin . En cet anniversaire de la destruction des deux Temples, Alex Klein nous rappelle que de nombreuses autres catastrophes frappèrent le peuple juif, en ce jour promis à être “objet de lamentation” pour toutes les générations . N’oublions pas pourtant que le 9 av est aussi le jour de la naissance du Machia’h, que nous attendons “bientôt et de nos jours”… . ………………….. •

Bonne lecture !

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut