amaleq

51 – Mars 1995 – Le beth din dans la Cité

EDITORIAL :

Le Beth Din : aux yeux du public, cette institution est essentiellement chargée de la surveillance de la nourriture, et accessoirement de quelques problèmes de conversions ou de divorces ; en aucun cas on ne lui accorde la vocation de diriger les communautés, encore moins de régler les contentieux entre Juifs. Que fait-on alors lorsqu’un différend oppose deux Juifs ? Hélas, on s’adres-se trop souvent au tribunal civil bien qu’il s’agisse d’une démarche absolu-ment interdite. Cet état de fait est décrié par de nombreuses autorités rabbiniques ; le Jewish Observer américain, l’organe de l’Agoudath Israël, a. récemment mis la question sur le tapis dans le monde juif anglo-saxon, et il est évident qu’une information sérieuse s’imposait pour la France également. C’est le projet du présent numéro de Kountrass. L’intrusion de la Halakha et du Beth Din dans la vie publique nous amène à nous interroger sur les grandes options qui ont été prises en Erets Israël, lorsque l’Etat a été créé : ce ne sont ni la Halakha ni les Baté Dinim qui ont été investis des pouvoirs législatifs et juridiques. Un entretien avec le Pr. Rakower, conseiller auprès du ministre de la Justice israélien, nous fera entrevoir des horizons nouveaux : nous découvrirons que ce haut fonction-naire tente par la porte arrière d’introduire le message toranique dans le droit israélien.

Logo de Kountrass

 

En lire plus

82 – Janvier 2001 – Le rav Hirsch zatsal

EDITORIAL :

A l’occasion de la parution du deuxième tome en langue française u commentaire de rav Samson Raphael Hirsch sur le Pentateuque, édité sous l’égide de notre revue, il nous a paru intéressant de consacrer l’essentiel d’un numéro du magazine à cette personnalité marquante du Judaïsme moderne. Comme chef spirituel d’une communauté frappée bien plus profondément que les autres par l’assimilation et flanquée de toutes parts de lieux de culte réformé, rav Hirsch a été probablement la première autorité rabbinique de son siècle à avoir su trouver une réponse adéquate aux interrogations que suscitait l’émancipation. C’est sous sa direction que la communauté d’antan a commencé à reprendre du terrain et qu’elle a entrepris de remonter la pente sur laquelle elle se laissait glisser. Alors que, sur tout le continent européen les communautés juives perdaient de leur influence et que les Juifs cherchaient à se fondre dans leur environnement direct, rav Hirsch a réussi en Allemagne ce que l’on pourrait appeler un coup de maître.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

131 – Avril 2009 – La Guerre des Juifs

EDITORIAL :

Le récent conflit militaire qui a entraîné l’armée israélienne à combattre les terroristes du ‘Hamas nous a suggéré qu’il pouvait être intéressant de consacrer un dossier aux “Guerres des Juifs”. En effet, toute personne qui connaît un peu son histoire juive sait que dans le domaine militaire également, la manière dont les choses se passent, ne ressemble en rien à celle des nations du monde — et pour cause : l’Eternel, Qui assure Sa protection au peuple juif, le suit de près et lui assure dans les conflits armés Son appui de manière miraculeuse. Nous verrons dans le présent dossier, toutefois, que cette extraordinaire Présence divine a toujours été fonction de la conduite du peuple juif, et que la moindre faute entraîne un arrêt immédiat de son assistance. Mais comme le Créateur se manifeste d’une manière tellement claire dans les événements accompagnant nos campagnes militaires, il importe qu’une armée juive respecte d’une manière absolue les diverses lois relatives à la sainteté qui doit dans régner dans le camp et nos comportements. A tel point que comme nous le verrons, ces directives enseignées par la Tora dans le contexte de l’armée juive forment la base des lois concernant… la conduite à suivre dans les lieux saints ou chez soi, quand on veut prier ou étudier la Torah !

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

173 – Mars 2014 – Qui est ‘amaleq ?

Le numéro 173 de Kountrass.

Nous voici donc déjà en Adar chéni, avant Pourim, à la fin de l’hiver. La fin de l’hiver ? Mais qu’en est-il de l’hiver et des pluies en Terre sainte ?
Sauf une tempête de neige très rude, bloquant Jérusalem et ses alentours durant plusieurs jours et apportant la moitié des précipitations de l’année, le reste du temps, les pluies ont terriblement manqué.
Même quand les météorologues prévoyaient des jours de pluies, le résultat était décevant : quelques gouttes, et c’était tout ! Ceci, en veille d’année de Chemita, quand les pluies ont une importance double ! Mais ce ne sont malheureusement pas les seules mauvaises nouvelles dans le pays… Nous avons été bouleversés par plusieurs graves accidents ayant eu lieu à cette même période, des incidents sortant de l’ordinaire. Là, à Guilo, c’est une famille tout entière qui a été réduite à néant (Avraham Tofen, son épouse et leur fils unique), à la suite d’une explosion de gaz ; ailleurs, cela a été un empoisonnement dû à l’utilisation d’un insecticide provoquant la mort de deux petites filles, et mettant en danger les jours des deux autres fils de la famille Gross, en faveur desquels le peuple juif tout entier a prié ! Aujourd’hui, ils sont hors de danger, après une dizaine de jours durant lesquels ils étaient inconscients et vivaient sous assistance cardiaque et respiratoire.
Politiquement, la situation n’est guère plus réjouissante. L’expérience nous a prouvé que ce qui se passe en Terre sainte n’est pas tellement compréhensible pour les gens vivant à l’étranger. La politique locale et ses actuelles lourdeurs échappent totalement à la sensibilité des Juifs de la gola – au point que nous finissons par éviter plus ou moins d’en parler dans nos colonnes ! –, mais il n’empêche que jamais, au grand jamais, l’establishment politique n’aura oeuvré en Israël de manière aussi virulente contre l’application de la Tora dans le peuple juif, luttant contre tout ce qui a été admis durant les 60 dernières années dans le domaine du status-quo religieux, et faisant tout pour contrer l’ardeur de ceux qui se dévouent pour étudier la Sagesse que l’Eternel a accordée à Son peuple. Pour le public respectueux de la Tora, qui voit les atteintes portées à la pratique juive dans le pays, c’est une période difficile. Tout le monde peut constater que l’image d’Israël s’est très fortement dégradée dans le monde : les Nations ont décidé, sous l’influence d’Obama, d’accorder leur “chance” aux Iraniens, et de lever le joug des sanctions portées contre eux. Le président des Etats-Unis a même délégué son ministre des Affaires Etrangères, John Kerry, pour forcer la main aux Israéliens et aux Palestiniens et les amener à des accords de paix – à laquelle pourtant nul ne croit – qui mettront en danger les Juifs vivant en Terre sainte, et plus encore ceux qui s’obstineront à vouloir résider dans les territoires sous domination entièrement palestinienne.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut