torah

87 – Decembre 2001 – Rav Schakh zatsal

EDITORIAL :

La parution du présent numéro intervient après la disparition de rav Schakh zatsal. Il nous fallait consacrer le dossier du présent numéro à cette éminente personnalité qui a dirigé le peuple juif durant les trente dernières années. Depuis son décès. nous avons tous été surpris par deux éléments : Jamais, de mémoire d’homme, un enterrement ne fut suivi par une telle foule ! On parle de six cent mille personnes venues ce jour-là — et c’était un vendredi, ne l’oublions pas — accompagner un Sage à sa dernière demeure. Ce n’est pas seulement parce que le public religieux s’est accru au cours des dernières décennies — phénomène auquel rav Schakh a particulièrement participé — mais certainement parce que les gens ont senti l’immensité de la perte qui frappait le peuple juif. Rarement le public qui est le nôtre a ressenti avec autant d’intensité une impression aussi forte. où se mêlait le souvenir des extraordinaires accomplissements de ce rav, caractérisés par la discrétion, l’aide à autrui, la simplicité et l’humilité exceptionnelle de ce dirigeant du peuple juif, et celui de l’incroyable appel à l’étude de la Tora qu’il avait lancé en toute circonstance, en tout lieu et en tout moment. Mais surtout le public a senti qu’il fallait faire quelque chose, prendre sur soi une amélioration de ses propres conduites, s’investir plus qu’auparavant dans l’étude de la Tora et la pratique des mitswoth.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

92 – Novembre 2002 – Les expériences de mort imminente

EDITORIAL :

Le présent numéro est placé sous le signe de la diversité. Un premier dossier est consacré au sujet des ” expériences de mort imminente”, les EMI, ainsi que nous nous étions promis de le faire depuis la parution, dans notre numéro 88, du témoignage de Charon sur ce qu’il a vécu suite à un terrible accident. C’est un article que nous avions publié sans avoir conscience de l’immense intérêt qu’il allait soulever. Pour les membres de notre communauté, ce genre de phénomènes était plus que surprenant. Nous avons donc lancé une enquête, et il s’est rapidement avéré que des millions de gens ont connu ce type d’expérience, et qu’une très grande littérature a déjà paru à son sujet. Il en est non seulement ressorti que d’innombrables personnes ont vécu de telles aventures, y compris des Juifs, bien entendu, mais encore que les sources bi-millénaires juives permettent pratiquement de comprendre l’ensemble de ces phénomènes.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

185 – Mai 2015 – L’étude de la Tora un contrat social innovant

Se connaître soi-même

 

Les récents événements peuvent nous faire comprendre comment nous fonctionnons ! Nous pensons en particulier à l’extraordinaire décision – qui a quelque chose de obsessionnel – de Barak (‘Hussein) Obama de conclure des accords avec les Iraniens : ne s’agit-il pas d’un pays qui ne cesse de financer les groupes de terroristes les plus virulents de la planète, tout juste dépassés par Daesh, permettant au ‘Hezbollah de s’armer, soutenant le ‘Hamas et d’autres organismes du même type, intervenant en Syrie, et finalement, menaçant Israël directement de destruction par voie atomique ? Depuis de longs mois, Obama et son secrétaire d’Etat, le non moins obsessionnel John Kerry (son grand-père paternel Fritz Kohn doit se retourner dans sa tombe, bien que lui même ait déjà tourné casaque et que son petit-fils ne fasse pas partie de notre peuple), tentent d’arriver à tout prix à ces accords, pour finalement, parvenir à une quelconque signature, de suite contestée par les Iraniens, prétendant que les sanctions devaient être levées dans l’immédiat, alors que les Américains clament que ce n’est pas le cas. Les médias anglais signalent que, pendant ce temps, l’Iran aide le ‘Hamas à reconstruire les tunnels utilisés lors du récent affrontement avec Israël à partir de la bande de Gaza. Mieux encore : Obama lui-même reconnaît que dans treize ans, l’Iran pourra très rapidement arriver à la bombe… Mettons de côté la sécurité d’Israël, qui semble peu intéresser Obama. Permettant la levée des sanctions contre l’Iran et autorisant ce pays à rejoindre à nouveau le cercle des nations normales, les Etats-Unis d’Amérique font sortir l’un des pays les plus dangereux du monde de son isolement, et accordent une légitimation surprenante, voire révoltante, aux dirigeants iraniens. Comment comprendre cette démarche aberrante de la part du Président des Etats-Unis ? Force est de revenir à ce que les tenants de l’école du Moussar n’ont cessé de nous apprendre : l’homme est influencé par ses propres intérêts, ses sentiments profonds, ses tendances, et peut être entraîné par eux au point de perdre la gouvernance totale de ses décisions. Le juge, une fois qu’il a reçu une quelconque faveur de l’un des partis se présentant à lui, n’est plus en mesure d’arbitrer équitablement, indique la Tora.
L’individu, une fois qu’il a goûté aux plaisirs du monde, ne peut plus accepter de critiquer sa propre conduite. Seuls des jeunes bar-mitswa éprouvent encore un grand enthousiasme à effectuer les mitswoth : un peu plus tard, une fois qu’ils ont saisi les attraits du monde des plaisirs et de la licence, ils perdent tous cette qualité et vont suivre le mouvement général. Obama a reçu le prix Nobel de la paix, à un moment où il n’avait encore jamais prouvé ses capacités de faire régner la paix dans le monde. Depuis qu’il est devenu président, son histoire personnelle prouve plutôt le contraire : il a permis à énormément de conflits de se développer, et a entraîné de nombreux troubles dans le monde, lesquels risquent plutôt de conduire l’humanité au résultat inverse, que D’ nous en protège.

 

Logo de Kountrass

 

En lire plus

Vers le Haut