225 – Septembre 2019 – La Techouva : La révolution culturelle moderne

En introduction à un numéro consacré au mouvement
de la Techouva, l’interrogation suivante tombe à pic – elle a été posée par l’éditorialiste du Yated (en date du
4 tamouz passé) : à part des menus soucis de sécurité du fait des menaces belliqueuses en provenance du milliard de nos ennemis de l’autre côté des frontières, nous menaçant de génocide ; en dehors de grands déficits budgétaires, d’élections ratées, et d’autres infimes problèmes, le pays semble être placé face à une immense question identitaire, être ou ne pas être – selon la Halakha ! Qui ne s’est pas introduit avec force
dans cette fracture : Lapid, dont c’est la tradition familiale ; Avigdor Lieberman, pourtant anciennement très ami avec les rabbanim ; Barak, le nouvel ennemi du Chabbath avec ses promesses d’autobus pour tous en ce saint jour, le maire de Tibériade et celui de Ramat Gan, et même Ganz, qui sent déjà, quelle est la bonne direction à suivre dans ce domaine.

 

Logo de Kountrass

 

Alors, pour les dirigeants non religieux, il est essentiel de lutter contre ce péril : tout est permis dans cette guerre existentielle, en particulier le dénigrement (“où était D’ durant la Shoah ?”, la réponse rendue par l’un des rabbanim importants étant : “Mais c’est Lui Qui a fait la Shoah !”,)
et le refus d’accorder aux communautés orthodoxes le droit démocratique à gérer leur fonctionnement (cf. Cour suprême d’Israël).
Voilà qui pourrait expliquer la conduite surprenante de tous ces dirigeants politiques, qui redoutent que le peuple puisse voir de manière positive le monde de la Tora, s’y intéresse et l’intègre. Mais ce mouvement est en marche, depuis une quarantaine d’années, et rien ne parviendra à le faire changer de direction, si D’ veut, jusqu’à ce que l’Eternel nous envoie le prophète Elie, dont cela sera l’une des missions essentielles : “Or Je
vous enverrai Elie, le prophète, avant qu’arrive le jour de l’Eternel, jour grand et redoutable ! Lui ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères” (Malakhie 3,23-24). C’est le sujet de notre Grand Dossier.
Bonne lecture !

ou

10.00 € - Ce numéro Kountrass livré chez vous

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Non classé

Vers le Haut